Accueil » Actualités » Réunion publique du 12 février 2016

Réunion publique du 12 février 2016

*** La première réunion publique P.L.U. du 12 février 2016 ***

***  article exutoire humoristique, mais pas que…écrit par Alain ***

C’était surréaliste ! Nos élus sont de grands magiciens !

Ils nous ont fait une démonstration d’enfumage de masse en faisant sortir du chapeau un tout nouveau projet innattendu du public et adopté en secret le mois dernier, en faisant disparaître toutes les origines du pourquoi nous sommes environ cent cinquante personnes réunies dans cette salle à écouter la justification d’un projet déjà bouclé d’avance, et ils nous demandent de les croire sur parole, d’avaler leurs explications comme du petit lait, sans nous concéder le moindre petit document fiable, et vérifiable…ne serait ce que pour étayer un peu tout ça !

C’est très très fort. Du grand art !

D’entrée de jeu, on a fait l’impasse absolu sur les raisons qui sont à l’origine de cette révision du PLU, pendant toute la durée de la présentation, le mot « Senioriales » est savamment évité, Laurence a eu des consignes strictes. Nous saluons avec respect son périlleux exercice d’équilibriste qu’elle a su mener avec brio.

Au prix que coûte cette étude incomplète mais bien cadrée, obtenue grâce à un appel d’offre dont on pourrait se poser la question de savoir s’il n’a pas été arrangé en coulisses, au vu des études complémentaires qui ont suivi, le tout payé avec les deniers de la collectivité, c’est à dire nos impôts. Bon, ça ne dépasse quand même pas 70.000 euros non plus, mais quand on se rend compte que l’étude du PADD pour la commune de Magalas a couté 2 fois moins cher à ses 3200 habitants, ça fait réfléchir. Paix à Dédé !

A grand renfort de panou-panou, on nous a répété que ce serait les « services de l’état » qui n’ont pourtant pas laissé de trace écrite, qui obligeraient les élus à faire les choix proposés comme étant la seule et unique solution, parce que depuis 20 ou 30 ans, nous avons fait un peu n’importe quoi à Neffies en matière d’urbanisme, et que donc, on va devoir en subir les conséquences maintenant. Austérité oblige !

Et puis, on n’a pas attendu cinq longues années les nouvelles lois plus contraignantes, dont certaines viennent juste de sortir, sans aucun but précis, il fallait assurer, pas forcément rassurer. Nous avons patiemment attendu tout ce temps pour entr’apercevoir  la montagne accoucher d’une souris. Vous comprenez, nous sommes peut-être dans une bulle, ici, à Neffies, et on se recentre sur nous-mêmes, un peu comme si le monde extérieur n’existait pas.

En même temps, on comprend bien que la tentation est grande, au fil des années d’un pouvoir sans contraintes pour certain de nos princes, d’essayer d’en abuser un peu, faut avouer que à la fois c’est humain et tentant de voir s’agrandir le territoire autour de sa demeure, loin du village d’il y a quinze ans, de voir un peu en contrebas, se développer quelques lotissements, et pourquoi pas un quatrième ?

Nos élus sont formidables, enfin on parle seulement de ceux qui décident pour les autres…

Nous connaissions déjà leurs aptitudes à faire disparaître une source par ci, un chemin public par là, et à faire apparaître des forages inopérants, des dizaines de poteaux en métal ou en plastique multicolores, des panneaux de signalisation par centaines, des dettes à six chiffres ou un arrêté de péril éternellement imminent.

Nous savions qu’ils avaient fait l’impasse sur leurs obligations légales pendant 4 ans, comme le registre du PLU, ou bien la concertation qui doit associer et tenir informés les habitants pendant toute la durée de l’élaboration du PLU, mais là, ça commençait à devenir intenable et il fallait absolument faire cette réunion obligatoire surtout que si la boucle n’est pas bouclée avant la fin de l’année, l’état pourrait bien reprendre le relais, et il y a encore pas mal de travail a faire.

Nous avions bien remarqué le soin avec lequel ils ont essayé de transformer cette réunion publique en une réunion fourre-tout qui arrive juste après après le bulletin municipal en la faisant fondre exactement le même jour qu’une rencontre sportive FCN3 programmée depuis 6 mois, le même jour qu’une assemblée générale à la cave coopérative d’Alignan pour les viticulteurs, et le même jour qu’une invitation à passer l’après midi à la maison de la convivialité à Magalas, annoncées à grand renfort de publications par les haut parleurs du village, pêle-mêle avec cette réunion du PLU, triple coïncidence, c’est magique, on applaudit des deux mains !

Sur le bulletin municipal, ils ont réussi à faire disparaître la grosse dette du budget de l’eau derrière la petite dette du budget « de la commune », et pendant cette réunion ils tentent de faire disparaître leur propre projet Senioriales qu’ils ont eux-mêmes décidé eux-mêmes en le cachant derrière les services de l’état !

Du grand art, je vous dit ! Le délégué à l’urbanisme à Neffies a lui-même disparu dans un autre village et ceci depuis plusieurs années, mais ça, notre premier adjoint, lui avait montré ce tour de magie qu’il avait déjà pratiqué lui même en 2006-2007 .

On a aussi eu droit à quelques petites phrases d’humour caractéristique de la part de certain élu : « ce n’est pas parce qu’on l’a dit qu’on va le faire », quelle franchise et quel aplomb !

Enfin, plusieurs personnes ont pu s’exprimer, surtout Laurence, qui n’avait pas la partie facile, elle était désignée par nos élus pour encadrer aussi la seconde partie de la réunion, celle où l’on peut poser des questions après une heure d’exposé-marathon dont la plupart de ceux qui étaient venus avaient un peu de difficultés à suivre car il y avait beaucoup de termes spécifiques à assimiler pour bien comprendre. Nos élus ont pu s’exprimer aussi, parfois avec une voix bizarre, mais il fallait bien se relayer pour répondre aux questions posées.

L’idéal aurait été d’enregistrer la réunion dans sa totalité pour tous ceux que ça intéresse. L’acoustique des locaux n’étant pas très bonne, ça aurait pu être réalisé facilement en interne par la mairie, mais il sera peut-être possible bientôt d’obtenir certains passages qui sont assez audibles en en faisant la demande ou en envoyant un mail à l’association UrbaNef.

 Note: vous pouvez voir ici la note d’information UrbaNef qui a été lue à l’occasion de cette réunion publique.

Si vous avez trouvé une erreur ou une faute d’orthographe dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant sur les touches Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.